Prééclampsie

Vous êtes enceinte et votre tension artérielle n’arrête pas de monter?, donc vous pouvez avoir une prééclampsie. Elle est considérée comme l’une des complications les plus risquées de la grossesse.

Vous ne savez rien sur cette complication de la grossesse? Eh bien, si c’est le cas, alors lisez ce contenu qui traite spécifiquement de ce sujet. Les caractéristiques, les symptômes, les traitements et beaucoup plus au sujet de cette complication sont ce que vous lirez ci-dessous. N’attendez plus et entrez dans le monde de la grossesse!

La prééclampsie, comme cela a déjà été dit, est l’une des complications qu’une femme enceinte peut facilement souffrir. Elle se caractérise par une hypertension artérielle et est fortement associée à des taux élevés de protéines dans l’urine.

Cela indique qu’une grande quantité de nutriments, nécessaires au foetus et à la mère, est perdue. Ce qui met la vie de la femme enceinte et de son bébé en grand danger! Quel genre d’informations supplémentaires peut être obtenu de cette condition, c’est ce que vous verrez immédiatement. N’arrêtez pas de lire!

Tout ce que vous devez savoir

On ne sait pas encore tout à fait ce qui cause la prééclampsie chez les femmes enceintes. Toutefois, cela n’indique pas que certains facteurs susceptibles de mener à l’affection ne sont pas connus aujourd’hui. Ces facteurs de risque comprennent

  • Avoir des parents directs (grand-mère ou mère) qui ont souffert de pré-éclampsie pendant la grossesse.
  • Avoir déjà eu une grossesse.
  • Avoir eu très peu de contact ou d’exposition avec le sperme de l’homme. Cela se produit habituellement dans les couples qui font leur première couple.
  • Avoir moins de 18 ans et plus de 45 ans pendant la grossesse.
  • Obésité ou diabète.
  • Fumer.
  • Stress ou travail pénible.
  • Souffrant de troubles immunitaires, rénaux ou de coagulation.
  • Grossesse multiple.
  • Avoir une infection des voies urinaires pendant la grossesse.
  • Uriner très rarement, ce qui montre un dysfonctionnement hépatique et rénal.

Tous ces facteurs peuvent mener à une pré-éclampsie, au moins dans un pourcentage beaucoup plus élevé. Cependant, il convient de souligner que cette condition n’ a été observée que dans 10% des grossesses. En outre, il est habituellement vu beaucoup plus souvent dans les grossesses précoces et après le troisième trimestre de la grossesse.

Les causes suivantes sont habituellement associées au développement de cette affection:

  • Rejet ou perfusion inadéquats du placenta.
  • Des carences en vitamines dans l’organisme.
  • Système nerveux central très irrité.
  • Filtration glomérulaire réduite en excès, associée à une forte rétention d’eau et de sel dans le corps.
  • Ischémie utérine.
  • Lésions graves des cellules endothéliales.

De toute évidence, cela ne peut pas être considéré comme allant de soi, mais ces facteurs peuvent être les causes les plus probables du développement de la maladie. Il est donc d’une importance vitale de prêter attention à chacun des signes de la prééclampsie.

Peu importe leur légèreté! Ne vous inquiétez pas si vous ne savez pas quels sont ces signes. Ils seront expliqués dans les lignes suivantes pour une meilleure compréhension. Continuez à lire!

Prééclampsie

Symptômes de la prééclampsie

En ce qui concerne les symptômes de la prééclampsie, veuillez énumérer ce qui suit:

  1. Si légers, les symptômes seraient:
    • Une pression artérielle moyenne de 140/90 mmHg.
    • Légère altération des fonctions hépatiques et visuelles.
    • Absorption excessive de protéines dans l’urine.
    • Œdème de la main et du visage.
  2. S’ils sont sévères, les symptômes pourraient être:
    • Troubles neurologiques.
    • Douleur épigastrique, qui ressemble extrêmement inconfortable et palpitante.
    • Gain de poids excessif, supérieur à 2 kg par semaine.
    • Une vision trouble, des éclairs de lumière et toute autre déficience visuelle grave.
    • Maux de tête intenses et persistants.
    • Oligurie pas plus grand que 400 ml en 24 heures.

Physiquement, une femme peut ne rien ressentir du tout si elle est atteinte de prééclampsie. Par conséquent, vous devez être très prudent et constamment aller chez le médecin pour prévenir ces conditions.

La vérité est que la prééclampsie reste une condition imprévisible dans la plupart des cas. De plus, c’est aussi une condition qui peut entraîner des problèmes encore plus graves pour les femmes enceintes. Nous devons faire attention à ne pas souffrir de prééclampsie!

Pourquoi est-il si important de traiter la prééclampsie?

Cette condition particulière peut mener à toutes sortes de problèmes pour le foetus et la femme. Un mauvais traitement de la prééclampsie peut entraîner un mauvais traitement:

  • Mal de tête sévère, manque de sommeil et vertiges incontrôlés.
  • Le syndrome dit de HELLP, une complication qui attaque directement le sang et le foie. Ce syndrome cause à son tour:
    • Rupture des globules rouges à l’intérieur des vaisseaux sanguins.
    • Faible production de plaquettes par l’organisme.
    • Douleurs abdominales sévères, en particulier dans la bouche de l’estomac et au niveau des côtes.
  • Eclampsie, une conséquence directe d’un mauvais traitement de la pré-éclampsie. Elle survient lorsque les vaisseaux sanguins se contractent excessivement. Cela provoque une micro-infarctus en raison du manque de sang dans le corps. L’organe le plus touché est le cerveau! Pour cette raison, vous pourriez avoir des crises éclamptiques graves, des comas et des convulsions. De telles attaques éclamptiques, pour mieux comprendre leur gravité, peuvent être divisées en plusieurs phases:
    1. La phase prodromique, où la femme enceinte souffre des symptômes graves mentionnés dans prééclampsie.
    2. La phase d’invasion, où la femme enceinte avec l’éclampsie n’ a pas beaucoup de contrôle des muscles faciaux. Cette phase dure moins de 30 secondes.
    3. La phase de contraction tonique, où tous les muscles se contractent et la femme enceinte est complètement droite.
    4. La phase de contractions clonales, où le corps est à tour de rôle détendu et tendu.
    5. La phase comateuse, où la femme est totalement inconsciente et immobile. La respiration est difficile et tend à se rétablir lentement.
  • Manque d’urine dû à une fonction rénale faible ou inexistante.
  • Les poumons étaient inondés de sang, causant de graves problèmes respiratoires.
  • Saignement dans le foie.

Tout cela peut mener à une simple prééclampsie! Pour cette raison et plus encore, il est nécessaire d’être plus que vigilant face à cette condition qui s’attaque habituellement aux femmes enceintes.

La pré-éclampsie peut être confondue avec d’autres maladies et affections générales. Il est donc nécessaire de considérer la pré-éclampsie comme une option si vous êtes enceinte de plus de 20 semaines. De cette façon, les inconvénients majeurs sont évités si vous avez vraiment cette condition!

Traitement de la prééclampsie

Une fois que nous avons compris toutes les conséquences négatives de la pré-éclampsie, nous devons nous demander: Comment la traiter correctement? Simple, tout dépend de la sévérité de la prééclampsie et du nombre de semaines de grossesse.

Vous voyez, si prééclampsie est doux et vous n’avez pas plus de 37 semaines de grossesse, alors vous pouvez vous détendre. Vous devrez littéralement réduire l’activité physique et prendre soin de ce que vous mangez trop. En plus de cela, vous devriez également contrôler votre tension artérielle autant que possible et vous reposer en excès.

Si vous avez une pré-éclampsie sévère et que vous êtes à la semaine 34, il se peut que vous deviez accoucher. La même chose s’applique si vous dépassez 34 semaines de cours, ce qui signifie un internat un peu plus long pour vous examiner.

Ils doivent garder un oeil sur vous la plupart du temps, donc rien ne tourne mal! Si vous avez ce type de prééclampsie, vous devrez rester en permanence dans le centre de soins. Par conséquent, vous deviendriez automatiquement enceinte avec une grossesse à haut risque qui pourrait mettre fin à la vie du foetus.

Si tout empire, une césarienne peut être nécessaire pour enlever le bébé. En supposant qu’il n’est pas prêt à être extrait, ils fournissent habituellement des corticostéroïdes pour accélérer le processus de formation. Il peut être aussi mauvais que prééclampsie!

D’une mesure ou d’une autre, la gravité de la pré-éclampsie doit être complétée par le spécialiste qui vous contrôle. Selon ce que je dis et les études que je fais, vous devrez agir et changer ma façon de vivre. Ceci, au moins, pour cette courte période de temps qui est la grossesse.

Dans ce cas, le repos absolu est le meilleur traitement pour la prééclampsie. Pas de cuisson, de stress ou de station debout pendant de longues périodes. Tu vas devoir passer le plus clair de ton temps au lit!

Pour résumer un peu, le traitement de la pré-éclampsie est généralement laissé à un personnel qualifié. Ce qui précède est un bref aperçu de ce qu’il faut faire pour traiter la prééclampsie. Maintenant tu sais!

Peut-on prévenir la prééclampsie?

Parce que cette maladie arrive inopinément et que sa cause exacte n’est pas connue, il est très difficile de la prévenir. Toutefois, cela ne signifie pas qu’il n’ y a pas d’études dans la région pour savoir comment éradiquer la prééclampsie.

Des études récentes indiquent que les femmes ayant une forte probabilité de développer une pré-éclampsie prennent de faibles doses d’aspirine. Et qui sont les femmes les plus susceptibles d’avoir la prééclampsie? Ceux qui ont de l’hypertension, bien sûr. Il faut faire très attention!

La thérapie à base d’aspirine sert à prévenir la prééclampsie, et non à la traiter. Ne suivez pas ce type de traitement sans l’avis d’un professionnel! En dehors de cela, il n’ y a rien de plus à faire pour prévenir la pré-éclampsie que de bons soins prénatals. A vous de ne pas souffrir de prééclampsie!

D’autres méthodes alternatives pour prévenir la pré-éclampsie peuvent ou non fonctionner dans votre corps. Comme nous l’avons déjà mentionné, cette condition est très aléatoire et donc difficile à prévenir. Vous pouvez essayer ce qui suit:

  • Mangez peu ou pas de sel entre les repas.
  • Restez bien hydraté, en buvant entre 6 et 8 verres d’eau par jour.
  • Réduisez considérablement les aliments frits ou la malbouffe en général.
  • Reposez-vous suffisamment pendant cette longue période de grossesse.
  • Essayez d’élever vos pieds au moins deux fois par jour.
  • Ne buvez pas trop de boissons riches en caféine.
  • Ne prenez les médicaments et suppléments prescrits que sur la recommandation de votre médecin ou spécialiste.

Il est sage de consulter un spécialiste et de se demander ce qu’il vaut mieux éviter les prééclampsie. Gardez à l’esprit que tous les corps sont différents et donc, personne ne réagit exactement de la même façon. Il vaut mieux prendre soin de soi pendant la grossesse!

Curieusement, il est possible de développer une prééclampsie après la grossesse. Si une femme enceinte est sujette à la pré-éclampsie, elle peut apparaître après l’accouchement.

Cela se produit habituellement entre les 6 à 8 premières semaines après l’accouchement. C’est pourquoi il faut faire attention aux 48 premières heures après la livraison. Tout pour savoir si la femme aura réellement pré-éclampsie ou non!

Comment la prééclampsie affecte-t-elle le bébé?

Il a déjà été mentionné quel genre de conséquences la pré-éclampsie a sur le corps d’une femme. Cependant, qu’en est-il du bébé ou du fœtus? Est-ce sans problème? Lisez la suite et vous trouverez les réponses aux deux questions.

En ce qui concerne le bébé et la prééclampsie, on peut dire que cela l’affecte négativement. Cette condition peut causer l’échec de la formation du placenta correctement, provoquant ainsi un manque de sang. Le bébé reçoit alors beaucoup moins de nourriture et d’oxygène à l’intérieur de la mère. Tout cela pourrait causer de graves problèmes de développement à l’enfant!

Si la prééclampsie est détectée tôt, il est plus que probable qu’elle peut être délivrée normalement. Cela signifie qu’avec un traitement prénatal approprié, les chances que le bébé ne naisse pas en bonne santé sont minces. Il n’ y a plus rien à craindre de la prééclampsie!

La boisson la plus amère de pré-éclampsie est prise par la mère avec tous les symptômes et conséquences décrits ci-dessus. Cependant, cela ne signifie pas qu’un bébé peut rester impuni de la prééclampsie.

Il a déjà été dit à quel point tout cela peut devenir sérieux! Ne manquez pas de recevoir les bons soins pendant la grossesse et d’éviter la formation de cet inconfort horrible. C’est à vous de décider!

Deja un comentario

Haz click para escribir un comentario

Saludalmaximo te informa que los datos de carácter personal que proporciones rellenando el presente formulario serán tratados por uno de los administradores responsables de esta web.

La Finalidad de la recogida y tratamiento de los datos personales que se solicitan es para gestionar los comentarios que realizas en este blog.

Legitimación: Consentimiento del interesado.

Como usuario e interesado te informamos que los datos que nos facilitas estarán ubicados en los servidores de Raiola (proveedor de hosting de Saludalmaximo) dentro de la UE. Ver política de privacidad de Raiola: https://raiolanetworks.es/wp-content/uploads/Politicadeprivacidad.pdf.

El hecho de que no introduzcas los datos de carácter personal que aparecen en el formulario como obligatorios podrá tener como consecuencia que no se atienda tu solicitud.

Podrás ejercer tus derechos de acceso, rectificación, limitación y eliminación de todos los datos.