Accueil » Grossesse Molaire

Grossesse Molaire

Une croissance anormale de l’ovule chez une femme enceinte est habituellement le résultat d’une grossesse molaire. De quoi s’agit-il exactement? N’arrêtez pas de lire si vous connaissez la réponse. Le temps est venu de parler de l’état le plus effrayant pendant une grossesse ordinaire. N’attendez plus et lisez tout de suite!

Qu’est-ce qu’une grossesse molaire?

Une grossesse molaire est une grossesse au cours de laquelle le placenta (ou l’ovule en général) souffre de malformations graves. Ces kystes ne permettent pas le bon développement de la grossesse. En moyenne, 1 grossesse sur 1 500 sont des molaires et dans la plupart d’entre elles, le fœtus ne survit pas.

Bien que cela puisse sembler étrange, il y a 2 types de grossesses molaires. Ils sont parmi eux:

  1. Grossesse molaire complète, où ni l’embryon ni le placenta ne sont formés à la normale. Dans ce type de grossesse, il est normal d’observer que tous les chromosomes du foetus proviennent du père. Sérieusement, parce que la moitié de ces chromosomes sont censés appartenir à la mère.
  2. Grossesse molaire partielle, où l’embryon se développe anormalement sans affecter le placenta. Ici, les 23 chromosomes de la mère agissent comme présence. Cependant, les chromosomes du père sont multipliés par 2 et le fœtus aurait donc 69 chromosomes. Ceci se produit habituellement en fertilisant deux spermatozoïdes en même temps!

Lorsqu’on parle des symptômes de grossesse molaire, on ne saurait trop insister sur ce qui suit:

  • Nausées et vomissements à des niveaux excessifs, très semblables à l’hyperémèse gravidique.
  • Hypertension artérielle.
  • Graves crampes et douleurs abdominales.
  • Production excessive de salive, souvent appelée aussi sialorrhée.
  • Agitation, nervosité, intolérance à la chaleur et autres pathologies similaires.
  • Hyperthyroïdie.
  • Saignement vaginal constant et abondant.

grossesse molaire

Avec cela, il ne fait aucun doute que ce type de grossesse est le plus compliqué et le plus dangereux de tous. Alors vous verrez les preuves!

Risques de la grossesse molaire

Le risque de perte fœtale n’est pas le facteur le plus aggravant. En fait, c’est la mère qui peut le plus souffrir de ce genre de grossesse.

La grossesse molaire peut entraîner des saignements vaginaux graves qui peuvent se poursuivre même après l’ablation du fœtus. Cela pourrait causer de l’anémie et des déséquilibres généraux dans tout le corps féminin. De plus, la masse de kystes peut ne pas pouvoir être éliminée correctement.

Par conséquent, les précautions nécessaires doivent être prises lors du traitement de la grossesse molaire. La meilleure chose à faire est d’approcher immédiatement un professionnel de la région si vous voulez éviter des problèmes futurs. Prenez vos précautions avec cette grossesse nocive!

Traitement de la grossesse molaire

Pour traiter la grossesse molaire, vous devez d’abord déterminer un moyen de retirer tout ce tissu supplémentaire de l’utérus. Pour ce faire, le spécialiste fait appel à une procédure appelée curetage par aspiration. Donc ils extraient totalement cette substance cancérigène de votre corps!

Dans les cas extrêmes, si la masse de kystes est vraiment importante, une hystérectomie peut être nécessaire. Ce n’est rien de plus que l’ablation chirurgicale de l’utérus pour éradiquer la génération de kystes dans le ventre intérieur. Si ce traitement est fait, la femme ne pourra plus tomber enceinte!

Après l’ablation du kyste, votre médecin mesurera habituellement le taux d’hCG dans votre sang. Si ces résultats sont nuls, aucun autre traitement n’est nécessaire. Ceci devrait être fait pendant une année entière pour s’assurer qu’il n’ y a pas de problèmes molaires d’aucune sorte!

Comme on l’ a bien dit, cette condition ne permet pas le développement complet de la grossesse. Par conséquent, la plus traitable est le kyste, une fois la grossesse perdue.

Questions intéressantes au sujet de la grossesse molaire

Avec tout ce qui précède, vous avez peut-être encore des questions sur la grossesse molaire. Si c’est le cas, terminez la lecture de cette section avec les questions les plus fréquemment posées. Ces questions sont:

  1. Quelle est la fréquence de la formation du cancer par grossesse molaire? Il est rare qu’un kyste devienne cancérogène s’il est traité le plus rapidement possible. Presque 100% des cas de grossesse molaire aboutissent à l’extermination totale de l’inconfort, sans traces apparentes.
  2. Si j’ai eu une grossesse molaire, puis-je retomber enceinte? Vous pouvez vraiment retomber enceinte si vous avez eu une grossesse molaire. En fait, les chances d’une grossesse réussie sont très élevées. Cependant, vous devez attendre un an avant d’essayer de retomber enceinte. Laissez votre corps récupérer!
  3. Peut-on éviter les grossesses molaires? Eh bien, on ne sait pas ce qui provoque la formation de kyste dans l’utérus féminin. Cependant, il est possible de réduire les chances de grossesses molaires si vous avez une nutrition adéquate. Des études indiquent que les protéines et les légumes verts aident à réduire l’incidence de la molarité gestationnelle. Tu le sais déjà!

Deja un comentario

Haz click para escribir un comentario

Saludalmaximo te informa que los datos de carácter personal que proporciones rellenando el presente formulario serán tratados por uno de los administradores responsables de esta web.

La Finalidad de la recogida y tratamiento de los datos personales que se solicitan es para gestionar los comentarios que realizas en este blog.

Legitimación: Consentimiento del interesado.

Como usuario e interesado te informamos que los datos que nos facilitas estarán ubicados en los servidores de Raiola (proveedor de hosting de Saludalmaximo) dentro de la UE. Ver política de privacidad de Raiola: https://raiolanetworks.es/wp-content/uploads/Politicadeprivacidad.pdf.

El hecho de que no introduzcas los datos de carácter personal que aparecen en el formulario como obligatorios podrá tener como consecuencia que no se atienda tu solicitud.

Podrás ejercer tus derechos de acceso, rectificación, limitación y eliminación de todos los datos.